Nous constatons depuis l’avènement du numérique une confusion récurrente entre les notions de développement et de retouche de photographies. Nous allons tenter ici d’expliquer les différences et de lever cette confusion.

La notion de développement est directement issue du langage des photographes argentiques. Avec ces appareils, l’information est fixée sur un support chimique et le travail du photographe, après la prise de vue, consiste à restituer cette information, que ce soit sous forme d’un film négatif ou d’un positif papier. Cela consiste à choisir un développement couleur ou noir et blanc, un traitement croisé ou un virage, ajuster le dosage de ses produits, gérer les temps d’exposition sous l’agrandisseur, s’aider ou pas de masques pour exposer différemment certaines parties, recadrer.

En numérique, il en est de même, et c’est assez compréhensible lorsque l’on prend ses photos au format RAW. En effet, ce format n’est pas un format image et il est bel et bien nécessaire de développer sa photo pour la partager, que ce soit au format numérique ou imprimée sur du papier. En termes d’actions, nous agirons sur l’exposition, la balance des blancs, les couleurs et les tonalités, le cadrage, à l’aide d’un logiciel dédié comme Adobe Lightroom, DxO Optics Pro ou encore Apple Aperture.

developpement

© Christophe Gressin

La retouche consiste à modifier l’image de départ, à détourner la prise de vue pour obtenir un résultat spécifique de composition. Là encore, il était possible de faire des montages avec du matériel argentique, et à l’ère du numérique, cela nécessite des outils spécifiques dont Photoshop est considéré comme la « Rolls ». Le résultat final peut rester dans « l’esprit photographique » ou peut en âtre très éloigné !

retouche

© Djeannot

Mais vous me direz, pourquoi faire le distingo ? Après-tout, l’un comme l’autre s’inscrivent dans un flux de travail logique. En fait, les outils utilisés peuvent être assez différents et l’esprit dans lequel ces actions sont réalisés sont différents également; au moment de la prise de vue, le résultat final est déjà dans la tête du photographe, la démarche pourra donc différer dès ce moment.

En termes de prise de vue, il y a des détails qui auront beaucoup moins d’importance si la photo est destinée à être retouchée pour entrer dans le cadre d’une composition; par exemple, si pour une composition vous avez besoin d’un bateau, peut importe que celui-ci soit en pleine mer ou au port, que le port et son environnement soient jolis ou pas; et peu importe également la profondeur de champ. A l’inverse, si le bateau est le sujet d’une photo, il est souhaitable que son environnement soit agréable à l’œil !

Concernant les outils, la démarche sera différente également. Adobe Lightroom, DxO Optics Pro ou encore Apple Aperture seront d’excellents outils de développement; par conte, aucun d’entre eux ne vous permettra de faire beaucoup de retouche.Quant à Photoshop cité plus haut, spécialisé dans la retouche, il vous permettra certes de faire du développement, mais son apprentissage ne sera pas aussi aisé que les logiciels cités précédemment, ceux-ci ayant été pensés pour les photographes ! Sachez qu’il est généralement admis qu’un photographe ne faisant que du développement utilise approximativement 10% du potentiel de Photoshop… au prix de la licence, cela fait réfléchir !

Alors, vous êtes plutôt développement ou retouche ?